• Mon jardin est ouvert, enfin !

    Ce matin, comme annoncé, notre Jardin des Plantes a ré-ouvert ses portes.
    Bonheur de descendre ces marches et de me promener dans toutes ces allées.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    A y voir de plus près, les jardiniers ont beaucoup de travail pour nous refaire un beau jardin.
    La nature a poussé librement.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    La floraison de celles-ci tire à sa fin, mais j'ai pu faire quelques clichés.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Je n'ai jamais vu autant de butineuses.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Celles-ci sont très belles, peut-être des pavots blancs ?

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Comme un bouquet ...

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    La récolte de miel est abondante cette année !

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Tiges agressives pour fleurs très délicates.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Là aussi les coquelicots ont poussé en grand nombre

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Je les adore ...

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    J'aime ce petit coin ...

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Un bourdon je pense ... vu son postérieur tout blanc !

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Complexité ...

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    On peut voir ici que la plupart des fleurs sont "occupés" par des pucerons.
    La nature était laissée à elle-même n'est-ce-pas ? certains en ont profité.

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    En Picardie pousse la lavande ! il fait aussi comme ce jour 30° à l'ombre !?

    Mon jardin est ouvert, enfin !

    Bon courage aux employés-jardiniers !
    Heureuse de retrouver "ma" nature.

    A bientôt !


    27 commentaires
  • La liberté retrouvée

    Amiens en VERT, nous voilà vraiment libres d'aller dans nos jardins et parcs, entre autres.

    La liberté retrouvée

    Libres comme les animaux ! ils semblent heureux de nous revoir.

    La liberté retrouvée

    Maman Foulque me présente son petit.

    La liberté retrouvée

    Ce cygne ne fera aucun mal à cette petite fille, il est blessé, il boîte, il a perdu la bataille entre mâles, l'autre lui a piquer sa belle cignette ! cry

    La liberté retrouvée

    Il repose la patte qui le fait boiter, j'espère qu'il s'en sortira, il semble costaud quand même.

    La liberté retrouvée

    Où que l'on soit dans ce grand parc de 22 ha, la vue est différente.

    La liberté retrouvée

    Mon banc favori à l'une des entrées du parc, rien d'étonnant n'est-ce-pas ? cet endroit a été refait récemment.

    La liberté retrouvée

    Après le confinement, le Saule Pleureur a besoin lui aussi de prendre un rendez-vous avec un coiffeur à domicile ! he !!! ses branches n'ont jamais été aussi longues.

    La liberté retrouvée

    Du coup ces trois chaises se retrouvent dessous, bien à l'abri du soleil et de la chaleur.

    La liberté retrouvée

    Et quand on lève les yeux, l'arbre donne le vertige !!

    La liberté retrouvée

    Rue du Don, en contre-bas de la Cathédrale.
    Ce pigeon m'a accompagnée un p'tit moment.

    La liberté retrouvée

    Rue qui mène ... Place du Don, la place la plus animée le soir, la nuit, avec ses bitrots et restaurants, prisée surtout par la jeunesse et les étudiants. Elle va peu à peu se ré-animer.

    La liberté retrouvée

    Un autre pigeon pour me tenir compagnie.

    La liberté retrouvée

    Non loin de là, en remontant vers la Dame, ces fleurs m'attendaient pour la photo.

    La liberté retrouvée

    Ainsi que ce coquelicot. Il y en a beaucoup cette année. Les humains étaient prisonniers, l'air n'était donc plus pollué, et çà, les coquelicots apprécient.

    Au sujet de ma santé, rien de grave, je dois juste me faire opérer (16 juin). Ablation de la vésicule biliaire, je n'aurai ainsi plus de ces crises qui provoquent des douleurs insupportables. L'une d'elles m'a emmenée tout droit aux urgences, c'est dire !!! c'est très courant comme opération, en même pas 24h c'est terminé.
    Après le 16 juin, une tiote convalescence et hop ! je retrouve ma forme.
    Attention, ce foutu coronamachin reste un mystère pour le milieu médical selon les dires de mon chirurgien. On ne sait encore rien de lui alors, il faut rester prudent. 
    Prenez donc soin de vous wink2


    25 commentaires
  • 1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Bonne fête du 1er Mai à tous.
    Je vous souhaite la santé et l'espoir de retrouver rapidement la liberté de vivre.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    J'attends tous les ans le 1er mai avec impatience car c'est jour de fête au Jardin des Plantes.
    Rien cette année comme vous vous en doutez.
    Cette semaine, c'est de ce trottoir qui surplombe le jardin que j'ai pris ces clichés.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Au premier plan, la nature pousse comme elle veut !
    De là-haut j'ai bien du mal à apercevoir quelques fleurs dans le jardin.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Je zoome à fond pour vous montrer les tulipes et quelques autres fleurs.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Nature entièrement libre de pousser comme elle l'entend.
    Le jardin est évidemment fermé, je n'ai vu aucun jardinier.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Petit assemblage pour vous offrir ce gros bouquet aux couleurs du 1er mai 2020.

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Monsieur Coq faisant sa ronde dans toutes les allées, même avec une attestation, on ne rentre pas ! tout gros sur la dernière photo en bas à droite car il venait de secouer toutes ses plumes !

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Gros minou, toujours aussi souriant dès qu'il se voit photographié biggrin

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Le pavillon du jardin, caché par les Genêts à balais, "Cytisus Scoparius" (merci google)

    1er Mai, Fête confinée du Jardin des Plantes

    Je quitte "Grossus Minoumus Sourium" en espérant que la couleur rouge qui inonde mon Amiens sur cette maudite carte de France vire au vert, afin que nos parcs et jardins s'ouvrent enfin.
    Le lien, réactualisé tous les soirs, que nous allons regarder régulièrement :
    https://mapthenews.maps.arcgis.com/

    A bientôt !


    31 commentaires
  • Le parc Bonvallet

    Petite marche d'un kilomètre.
    Mon attestation dans le sac, je pars vers l'ouest, quartier St-Maurice. Je traverse la Somme à la nage sur une passerelle. On voit l'écluse dans le fond. Au fond du fond, ce sont les arbres du Parc St-Pierre que l'on voit.

    Le parc Bonvallet

    Je suis face à l'Ecole d'Ingénieurs, sa soucoupe volante et ses élèves martiens, à côté du Parc Bonvallet dont vous voyez l'entrée. "La première Manufacture royale d'Amiens fut créée en 1755 par Alexandre Bonvallet, qui y développa l'impression en relief du velours." La maison Bonvallet n'existe plus mais il reste ce parc.

    Le parc Bonvallet

    Un parc que la ville d'Amiens laisse dans un état demi-sauvage. La tondeuse étant confinée, l'herbe et les fleurettes poussent joyeusement à foison.

    Le parc Bonvallet

    J'ai placé la soucoupe entre les troncs de cet arbre étrange.

    Le parc Bonvallet

    Apn Lumix cueille quelques fleurettes sauvages.

    Le parc Bonvallet

    L'eau évidemment est aussi très présente dans ce parc.

    Le parc Bonvallet

    Plein de boutons d'or.

    Le parc Bonvallet

    Une petite passerelle ...

    Le parc Bonvallet

    Stop, je n'irai pas plus loin. Là, la nature est reine, animaux et végétation ont le droit de faire tout ce qu'ils veulent. Un lieu que des botanistes et autres doivent étudier avec passion.
    Il y a de l'eau bien cachée, il ne faut pas s'y aventurer, c'est pour cela qu'il n'y a plus de chemin.

    Le parc Bonvallet

    J'en emprunte donc un autre ...
    Je n'entends que des cuicuis, c'est très agréable et ce bain de nature me fait un bien fou.

    Le parc Bonvallet

    J'aime ces couleurs printanières.

    Le parc Bonvallet

    Une cascade de fleurs.

    Le parc Bonvallet

    Et comme Annick est très romantickque, re-cascade de fleurs.

    Le parc Bonvallet

    Au fond, stop, de nouveau c'est pour les oiseaux, les lapins, les minous, les souris, les éléphants etc...

    Le parc Bonvallet

    Copine Pie me rappelle que je dois déjà rentrer, pas moyen d'aller plus loin donc.

    Le parc Bonvallet

    Je salue les martiens et remonte sur la passerelle.
    Tout sur cette soucoupe non volante ici :
    http://annick-amiens.eklablog.com/nouvelle-visite-a-l-esiee-a158336544

    Merci pour vos commentaires, j'essaie de vous visiter, faire des masques me prend beaucoup de temps.
    A Amiens, les pharmaciens n'en ont toujours pas à vendre (fin mai paraît-il ?)
    A très bientôt !


    30 commentaires
  • Mes clichés de confinées

    Je suis descendue de mon deuxième étage pour jeter mes  sacs poubelles dans les conteneurs , qui se trouvent sur notre trottoir, avec quand même mon attestation, bien qu'il n'y ait pas de case "poubelle", j'avais donc coché la case "déplacement bref" ! lol ! 
    Mais je ne sors jamais sans mon apn et copain pigeon est venu me dire bonjour, donc, clic !

    Mes clichés de confinées

    En haut à gauche, un bout du terrain sur le côté de ma résidence. Un autre un tout p'tit peu plus grand, devant l'immeuble. Surtout ne pas s'installer dans l'herbe ... il manque de pissotières en centre ville mad

    Mes clichés de confinées

    Le long de notre bâtiment, quelques fleurettes ...

    Mes clichés de confinées

    Comme je ne vois aucun minou, aucun lapinou, aucune mésange, je les brode.

    Mes clichés de confinées

    Juste avant le confinement, balade au jardin des plantes, à présent il est fermé comme tous nos parcs.
    Surprise d'y voir un coq et ses deux copines.

    Mes clichés de confinées

    Un assemblage de ce que j'ai vu à la télé de nos Hortillonnages. Voir l'article précédent.
    Ces paysages se situent en plein cœur d'Amiens. J'ai peu souvent l'occasion de les photographier, tout simplement parce que je n'ai pas de bateau tongue

    Mes clichés de confinées

    De ma fenêtre de cuisine, à la nuit tombée, je discute avec copine Vénus.

    Les infos sont plus optimistes en ce moment, mais ce n'est pas pour çà qu'il faut aller prendre l'air tous ensemble comme on a vu pour Paris. Sinon, une deuxième vague de contamination prolongera le confinement et ce sera alors catastrophique car les soignants commencent à tomber malade ou pire et nous ne pourrons plus être soignés ... alors, patience.
    Soyez bien prudents.
    A bientôt et bon courage à tous


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique