• De chez moi ou pas très loin ...

    Le parc St-Pierre est en effet à dix petites minutes de chez moi. Une grande chance qui me permet d'y suivre le changement de saison. Le soleil est encore souvent là, en Picardie.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Les érables n'ont jamais été aussi beaux avec leurs feuilles aux multiples couleurs.

    De chez moi ou pas très loin ...

    J'ai beaucoup aimé photographier cet arbre encore jeune.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Le parc et l'automne vont très bien ensemble.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Superbes mélèzes, les seuls "sapins" à perdre leurs aiguilles en automne.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Chaque matin les canards et pigeons les suivent ... parfois ils tirent sur leurs pantalons pour avoir quelques miettes de pain. Ils sont habitués, très gentils avec elles.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Sans doute la dernière rose photographiée cette année. Je l'ai donc encadrée smile

    De chez moi ou pas très loin ...

    Cette semaine je me suis promenée sur la lune, de ma fenêtre, avec mon bridge lumix FZ 72

    De chez moi ou pas très loin ...

    Comme toujours à main levée, accoudée à ma fenêtre.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Je vois du monde moi chez ma voisine. Des yeux, des empreintes de pattes, des points très brillants comme de la glace ? et ces immenses cratères ... de quoi "être dans la lune" un moment.
    Photographiée le matin juste avant qu'elle ne disparaisse.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Tous les soirs depuis un bon moment déjà, les étourneaux viennent poser sur ma grue-voisine-d'en-face, pour que je les photographie.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Ils ne restent qu'une demi-heure environ puis s'envolent en une seconde, comme ici.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Ces derniers temps, pour avoir une place il faut mieux réserver à l'avance ! he

    De chez moi ou pas très loin ...

    Tout le mois d'octobre, notre Mairie s'est mise à la couleur du dépistage du cancer du sein.
    Bien entendu des progrès ont été faits mais le nombre de cancers du sein continue de s'agrandir. 
    En trouver la cause est primordial.
    A celles qui rechignent à se faire ratatiner les seins comme des escalopes, vous devez avant tout vous palper très régulièrement. C'est ainsi que ma sœur aînée a décelé ses trois cancers du sein, distincts ! pas des récidives, puis très vite : mammographie. Elle est en bonne santé, à 84 ans, mais uniquement grâce à la palpation. Cela peut-être tout petit comme un grain de riz. Une habitude à prendre. Pensez-y.

    De chez moi ou pas très loin ...

    Je vous offre l'une des mille fleurs de mon cactus de Noël.

    A bientôt !


    24 commentaires
  • Fleurs d'un été caniculaire

    Sous un ciel bleu azur, mais aussi sous une chaleur extrême et étouffante, voici quelques fleurs "cueillies" dans le Jardin des Plantes d'Amiens, en ce mois d'août.

    Fleurs d'un été caniculaire

    A part cet artichaut-punk, beaucoup de mes fleurs ont été photographiées dans ces parterres :

    Fleurs d'un été caniculaire

    Il fallait avoir l’œil car à présent on mélange les variétés, elles s'entendent très bien entre elles.

    Fleurs d'un été caniculaire

    Joli mélange blanc.

    Fleurs d'un été caniculaire

    Jupon à froufrous qui plaît bien aux butineuses.

    Fleurs d'un été caniculaire

    Allo la tour de contrôle, atterrissage dans une seconde ...
    Vous l'avez vue ? ^^

    Fleurs d'un été caniculaire

    Et voilà ! plus qu'à s'en mettre plein les pattes.

    Fleurs d'un été caniculaire

    Je la trouvais très jolie de dos ...

    Fleurs d'un été caniculaire

    Soleil trop brûlant, on lui tourne le dos, et toc !

    Fleurs d'un été caniculaire

    Presque sur le sol ... deux roses ... en recherche de fraîcheur ?

    Fleurs d'un été caniculaire

    Délicatesse ...

    Fleurs d'un été caniculaire

    Personne ce matin là, déjà les températures étaient très élevées.
    Place à présent aux couleurs de l'automne, j'ai hâte.

    A bientôt ! wink2


    20 commentaires
  • Mes clichés éparses

    Par-ci, par-là, de-ci, de-là, je profite de ma ville et je clique ... ou "touche", et oui !
    (voir plus bas vous comprendrez he)
    Ci-dessus, place Gambetta, de la farniente et des jeux.

    Mes clichés éparses

    Nous faisons nos emplettes dans la joie et la bonne humeur, merci l'accordéoniste ♪♪

    Mes clichés éparses

    On regarde, on irait bien aussi se faire dorer par le soleil mais on hésite ... smile

    Mes clichés éparses

    Au parc St-Pierre, les chaises longues n'attendent plus que les amiénois dans l'espace "l'Eté à Amiens" ou "Vacances à la mer" (laissez nous rêver... wink2).

    Mes clichés éparses

    En pleine canicule, l'herbe jaunissait sérieusement ! Heureusement, un peu d'ombre dans ces endroits sympathiques avec canapés et tout.

    Mes clichés éparses

    Merci à la municipalité d'avoir reconduit cette belle initiative de l'Adjoint au Maire, Renaud Deschamps.

    Mes clichés éparses

    Tout le monde est content !

    Mes clichés éparses

    P'tits bouts d'hommes, p'tites bouts de femmes profitant de la douceur du sable.

    Mes clichés éparses

    Depuis, l'herbe a déjà reverdi après quelques petites averses.

    Mes clichés éparses

    A côté, un endroit très ombragé pour le pique-nique ou pour jouer.

    Mes clichés éparses

    Je quitte cet endroit vraiment très apprécié par tous.

    Mes clichés éparses

    Et je rencontre ce charmant monsieur qui vient juste de pêcher ce p'tit poisson.
    Tout content que je le photographie smile (le monsieur, pas le poisson, le pauvre)
    Je me suis inquiétée évidemment ! :
    - Çà ne lui fait pas mal l'hameçon qui lui transperce son aile ? là il ne respire plus ? (oui je sais ...sarcastic)
    - Mais non pas du tout, et voyez, je le rejette tout de suite à l'eau ...
    J'ai remercié mais je pense que le pêcheur a regretté notre rencontre (pas le poisson).

    Mes clichés éparses

    Petit essai-photos avec mon beau phone tout neuf de la marque "Oué oué" (Huawei en réalité mais imprononçable pour moi ! on se moque pas), ici la jolie parcelle des Hortillonnages. Les touristes passent là sur les grandes barques avant de se perdre au fond sur les kilomètres de rieux.

    Mes clichés éparses

    Par-ici l'embarquement ! (Bd de Beauvillé)

    Mes clichés éparses

    Autre essai avec "oué oué" en repartant chez moi, j'adore passer par le quartier St-Leu.
    Sous cette belle lumière et ciel bleu, il est parfait (c'est le P20 lite)

    Mes clichés éparses

    C'est là que je trouve pas mal de ces jardinières. Elles sont prêtées par la ville avec les graines, pour ceux qui veulent embellir leur façade, leur rue, leur quartier. Une belle initiative.

    Mes clichés éparses

    Mes clichés éparses

    Mes clichés éparses

    Et ces fleurs pour vous, photographiées avec "oué oué" devant notre grand-Poste.
    Apn Lumix, mon fidèle copain, ne me quitte pas pour autant.

    Grand merci de vos visites et commentaires smile, à très bientôt !


    27 commentaires
  • Au Festival de la BD, Mondrian

    Là, je n'ai pas hésité une seule seconde, au Festival de la Bande Dessinée d'Amiens, je me suis offerte ce beau et grand livre. Au dos on peut lire :
    "Quand il ne peint pas, Mondrian danse. Beaucoup par plaisir, un peu pour oublier la faim.
    Et pour manger, il dessine des fleurs. Comme celle qu'il offre à sa partenaire de charleston, Francine.
    Mais quand il peint, Mondrian n'a pas de place pour les sentiments.
    Encore moins pour l'amour.
    A l'origine, il y a la reproduction d'une image d'André Kertész que Jean-Philippe Peyrand et Antonio Lapone ont tous deux au-dessus de leur table à dessin.
    La photo d'une fleur artificielle dans l'atelier de Mondrian, seule évocation du féminin et du végétal dans l'univers à la géométrie implacable du peintre.
    C'est l'histoire de cette fleur que les auteurs ont imaginée pour raconter Mondrian, figure majeure de l'art abstrait... et inconditionnel des rythmes hot jazz."

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Avec mon amie et voisine Françoise, nous arrivons au stand qui lui est dédié.
    Nous découvrons Mondrian sur une vitre transparente.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Des souvenirs me sont vite revenus en voyant cette géométrie, ces couleurs.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    La fameuse fleur artificielle ... De l'autre côté de la "fenêtre" un lecteur semble être entré dans le corps de Mondrian ... effet photographique.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Une histoire racontée par Jean-Philippe Peyraud scénariste,
    dessinée et peinte par l'illustrateur Antonio Lapone

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Extrait du livre.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Mondrian aimait le Charleston et le Fox.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Je me souviens avoir confectionné la robe de droite au cours de mes études de couturière. En véritable tissu de lin, pas encore de synthétique à l'époque, c'était en 66. J'ai fait des recherches sur le net, voici des robes Mondrian créées en 1965 par Yves Saint-Laurent :

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Je ne savais pas à ce moment-là que l'on me photographiait en douce ... ohwink2
    Ci-dessous, la photo :

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Mon amie Françoise (son blog : Barberine). Imaginez ma surprise de la voir vêtue d'une robe "Mondrian" !

    Au Festival de la BD, Mondrian

     et Françoise de jouer le mannequin !

    Au Festival de la BD, Mondrian

     Françoise sait parfaitement coudre, comme beaucoup de femmes nées en 1948, comme nous deux.

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Et ce n'est pas notre âge qui nous empêchera de rigoler !

    Au Festival de la BD, Mondrian

    Très beau dessin que ce couple de danseurs, signé Lapone.

    A très bientôt ! wink2


    20 commentaires
  • Une promenade des plus reposantes

    Prêts à me suivre ?

    Une promenade des plus reposantes

    (aïe, ma tête ! tu aurais pu me caser dans une photo plus grande !)

    Une promenade des plus reposantes

    C'est vrai, aux beaux jours, ne jamais oublier de boire !

    Une promenade des plus reposantes

    Et c'est parti ...

    Une promenade des plus reposantes

    Maintenant je connais le nom de ces jolies barrières.

    Une promenade des plus reposantes

    Très discrète, très fine, en bois ... 

    Une promenade des plus reposantes

    J'vous l'dirai pas, lalaire ...

    Une promenade des plus reposantes

    Bon, puisque vous insistez, ce sont des "ganivelles", c'est trop sympa à photographier. 

    Une promenade des plus reposantes

    On en trouve aussi en roseaux kisstongue

    Une promenade des plus reposantes

    Je suis évidemment dans le Parc St-Pierre, au milieu de la ville d'Amiens.

    Une promenade des plus reposantes

    La nature joue avec le soleil. Photos prises cette semaine, au cours d'un des très rares moments ensoleillés, je suis repartie sous la pluie !

    Une promenade des plus reposantes

    Ok, j'me tais ...

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Une promenade des plus reposantes

    Je termine par cette vue sur ma Dame qui me surveille mine de rien où que je sois !

    Merci de m'avoir accompagnée et à très bientôt !


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique