• Mes clichés de confinées

    Je suis descendue de mon deuxième étage pour jeter mes  sacs poubelles dans les conteneurs , qui se trouvent sur notre trottoir, avec quand même mon attestation, bien qu'il n'y ait pas de case "poubelle", j'avais donc coché la case "déplacement bref" ! lol ! 
    Mais je ne sors jamais sans mon apn et copain pigeon est venu me dire bonjour, donc, clic !

    Mes clichés de confinées

    En haut à gauche, un bout du terrain sur le côté de ma résidence. Un autre un tout p'tit peu plus grand, devant l'immeuble. Surtout ne pas s'installer dans l'herbe ... il manque de pissotières en centre ville mad

    Mes clichés de confinées

    Le long de notre bâtiment, quelques fleurettes ...

    Mes clichés de confinées

    Comme je ne vois aucun minou, aucun lapinou, aucune mésange, je les brode.

    Mes clichés de confinées

    Juste avant le confinement, balade au jardin des plantes, à présent il est fermé comme tous nos parcs.
    Surprise d'y voir un coq et ses deux copines.

    Mes clichés de confinées

    Un assemblage de ce que j'ai vu à la télé de nos Hortillonnages. Voir l'article précédent.
    Ces paysages se situent en plein cœur d'Amiens. J'ai peu souvent l'occasion de les photographier, tout simplement parce que je n'ai pas de bateau tongue

    Mes clichés de confinées

    De ma fenêtre de cuisine, à la nuit tombée, je discute avec copine Vénus.

    Les infos sont plus optimistes en ce moment, mais ce n'est pas pour çà qu'il faut aller prendre l'air tous ensemble comme on a vu pour Paris. Sinon, une deuxième vague de contamination prolongera le confinement et ce sera alors catastrophique car les soignants commencent à tomber malade ou pire et nous ne pourrons plus être soignés ... alors, patience.
    Soyez bien prudents.
    A bientôt et bon courage à tous


    10 commentaires
  • Hier, la Picardie était à l'honneur sur France 3 dans l'émission "Des racines et des Ailes"

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Sur le Replay (lien en bas de page), je me suis amusée à faire des copies d'écran de ces vues inédites et très belles. Une manière de les immortaliser en les installant sur mon blog.
    A gauche et au fond de cette photo, ces arbres le long de la Somme, ce sont les Hortillonnages.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Vous pouvez remarquer que les Hortillonnages se trouvent "dans" Amiens.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_d%27Amiens

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Certains reconnaîtront mon immeuble smile
    Je ne vois hélas pas ma grande Dame car mon studio est orienté comme elle, vers l'Ouest.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    La Tour Perret, contrairement à cette vue, ne dépasse pas la flèche de la Cathédrale.
    Aucune construction n'a le droit d'être plus haute qu'elle.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Vue vers l'Ouest et le nord.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Trente et un locataires de la Tour Perret sont "confinés" dans leur appartement.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Les vues étaient surprenantes dans ce film.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Notre Musée de Picardie. Rénovation et agrandissement terminés mi mars, juste avant le confinement et donc, je n'ai pas eu le temps de découvrir toutes ses nouveautés et vous les montrer, je trépigne d'impatience.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    La Directrice du Musée, qui a accompli un travail extraordinaire durant ces trois ans.
    Elle y travaille, parfois seule, en ce moment.

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Dans un cadre gothique, "La Vierge au Palmier", une œuvre précieuse qui montre notre Amiens dans un paysage montagneux des plus fantaisistes. On sait bien que nos "montagnes" sont assez plates ! he

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    On reconnaît bien la cathédrale, l'église St-Leu à sa gauche.
    La Baie de Somme est en fait à 70 km !

    Des Racines et des Ailes en Picardie

    Voici le lien pour voir ou revoir cette émission en replay. 

    https://www.france.tv/france-3/des-racines-et-des-ailes/1334015-en-picardie-entre-terre-et-mer.html


    28 commentaires
  • Le parc, un certain 17 mars 2020

    Une heure avant midi je me suis précipitée au parc pour quelques photos, sachant que ce confinement durerait un certain temps.
    Neuf jours ont passé. J'espère que vous allez tous bien.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    J'ai eu la chance de pouvoir immortaliser ces arbustes lumineux.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Ainsi que ces saules pleureurs laissant encore voir le paysage.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Ses feuilles sont toutes neuves, encore toutes petites, l'oiseau est content.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Je suis sur la partie haute du parc. Au fond, arbustes tout blanc.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Voici leurs fleurs.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    De là-haut je fais ce panorama que vous pouvez cliquer en grand.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Voici mon fond d'écran actuel, sur mon ordinateur. Image cliquable en grande aussi.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Ma Grande Dame sous une pluie de roses.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Depuis 2019, chaque année ou presque, en mars, vous y avez droit smile

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    J'habite à côté de la Dame mais mon appartement lui tourne le dos. Elle me manque mais je ne sors que pour le stricte nécessaire, ce qui fait environ une heure par semaine, même pas. Je respecte les consignes.
    Je ne vois personne, mais je vois vos blogs, vos écrits, vos photos. Merci.

    Le parc, un certain 17 mars 2020

    Je vous offre ces fleurs.
    Prenez soin de vous et à bientôt sur vos blogs ou sur facebook. wink2


    44 commentaires
  • Deux heures avant le confinement

    Mon parc se situe à une vingtaine de minutes à pied de mon domicile.
    Suivant mon instinct, mardi matin, 17 mars, je veux profiter de mon parc. Je longe d'un des nombreux cours d'eau avant de traverser la rue Saint-Leu.

    Deux heures avant le confinement

    Encore une fois je photographie une de nos précieuses ruines qu'on laisse pourtant tomber en ruine.
    L'Hôtel Dieu, hôpital Saint-Jean. Vous en apprendrez sur lui dans ce lien (clic)

    Deux heures avant le confinement

    On voit bien comme il est soutenu à l'intérieur, mais il continue à se dégrader rapidement.
    C'est pourtant un précieux patrimoine, et qui nous parle aujourd'hui.

    Deux heures avant le confinement

    L'arbre encore dénudé, je vois encore l'oiseau.

    Deux heures avant le confinement

    En passant dans les ruelles du vieux quartier St-Leu, je salue Monsieur Pigeon Biset.

    Deux heures avant le confinement

    Il fait beau, il y a un peu de promeneurs qui ont eu la même idée que moi, c'est à dire, découvrir le parc à quelques jours du printemps, sous, enfin ! un beau ciel bleu.

    Deux heures avant le confinement

    Mes yeux et celui de mon apn ont aperçu du rose là-bas, de l'autre côté.

    Deux heures avant le confinement

    Zoomons ...

    Deux heures avant le confinement

    avant de m'y rendre.

    Deux heures avant le confinement

    On les croirait collées une à une sur les branches ces jolies fleurs.

    Deux heures avant le confinement

    Celui-là a bien poussé depuis qu'il a été planté en 1993
    Histoire de notre parc Saint-Pierre ici (clic)

    Deux heures avant le confinement

    Les fleurs sont très petites. Il a été ainsi plantés quelques beaux arbres d'ornement.

    Deux heures avant le confinement

    J'aime cet arbre.
    Il est 11h 30, on se promène, le mètre entre chacun est loin d'être encore respecté.
    Dans quelques minutes, seuls les coureurs à pied auront la permission d'entrer dans le parc.
    Je ne le savais pas encore ...

    Deux heures avant le confinement

    Une petite dernière pour cet article ... j'ai pris d'autres clichés ce matin là.

    Deux heures avant le confinement

    Aujourd'hui j'ai pu photographier ces Muscaris.
    Elles sont là, tous les printemps, au pied de mon immeuble.
    Depuis ce mardi, midi pile, me voilà, comme vous tous, cloîtrée. Plus le droit de me rendre jusqu'au parc ni de photographier ma ville.
    Il faut sortir à proximité, dans son quartier avec sa feuille d'autorisation. Il faut obéir à des règles strictes. Chacun chez soi, un mètre de distance entre nous, plus de bisous, de câlins, etc... etc... 
    Triste chose qui nous arrive là, surtout pour nous, séniors et séniorettes.

    Heureusement, vous êtes là !
    A bientôt ! wink2


    35 commentaires
  • Barrage de l'Usine St-Michel

    Quartier Saint-Maurice, Pont St-Michel près de la place Vogel.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Construction du pont St-Michel et du Bras du Pendu, près de la Place Vogel.
    Au premier plan, construction de l'usine hydraulique mise en service en 1936.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Plus proche puisqu'en octobre dernier, gros travaux ! A droite de ce panorama que vous pouvez agrandir, sous ce petit pont, arrivée du fameux "Bras du Pendu" (je ne sais le pourquoi de ce nom ?).

    Barrage de l'Usine St-Michel
    (pdf dans ce lien pour tout apprendre sur ces travaux)

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Cet été, habitant tout près, j'ai suivi ces travaux hors normes qui m'impressionnaient beaucoup.
    Il fallait stopper le flux du fleuve et fabriquer une "échelle à poissons" (clic) ! La Somme, après avoir traversé la ville en multiples cours d'eau, arrive ici pour continuer sa route jusqu'en Baie de Somme.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Travaux longs et fastidieux du "Bras du Pendu", c'est par là que des poissons arrivaient pour se jeter dans le fleuve. Mais leur chemin était semé d'embûches.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Le "Bras du Pendu", presque terminé.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Les travaux de la continuité hydraulique et écologique semblent presque terminés.
    J'ai entendu dire que l'usine elle-même allait devenir un restaurant.
    A gauche, notre vieux château d'eau.

    Barrage de l'Usine St-Michel
    Désormais cette anguille et ces poissons pourront continuer leur voyage tranquillement.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Un p'tit avant/après avec mes photos. Vous remarquerez qu'il a fallut retirer les arbres car les travaux se passent aussi derrière l'usine hydraulique, devant ces bâtiments en briques rouges.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Quelques photos prises au cours de l'été dernier. Il me semble qu'ils en ont profité pour enfiler dans le fleuve quelques gros tuyaux ! nouveau chauffage hydraulique entre autre.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Barrage sur le fleuve par ces poutres métalliques.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Photo d'avant, là les pauvres poissons devaient être bien malmenés.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    L'eau faisait beaucoup de bruit. A gauche, les beaux arbres qui ont dû être hélas, abattus.

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Quand on a stoppé l'eau au bout du "Bras du Pendu".

    Barrage de l'Usine St-Michel

    Vue de là-haut avant travaux. Le Bras du Pendu est caché derrière les bâtiments rouge.
    A gauche, la soucoupe volante de l'école d'ingénieurs l'ESIEE.
    Je vous mets un de mes articles sur cette école.

    http://annick-amiens.eklablog.com/nouvelle-visite-a-l-esiee-a158336544

    A bientôt ! wink2

     


    28 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires