• Mes clichés de confinées

    Je suis descendue de mon deuxième étage pour jeter mes  sacs poubelles dans les conteneurs , qui se trouvent sur notre trottoir, avec quand même mon attestation, bien qu'il n'y ait pas de case "poubelle", j'avais donc coché la case "déplacement bref" ! lol ! 
    Mais je ne sors jamais sans mon apn et copain pigeon est venu me dire bonjour, donc, clic !

    Mes clichés de confinées

    En haut à gauche, un bout du terrain sur le côté de ma résidence. Un autre un tout p'tit peu plus grand, devant l'immeuble. Surtout ne pas s'installer dans l'herbe ... il manque de pissotières en centre ville mad

    Mes clichés de confinées

    Le long de notre bâtiment, quelques fleurettes ...

    Mes clichés de confinées

    Comme je ne vois aucun minou, aucun lapinou, aucune mésange, je les brode.

    Mes clichés de confinées

    Juste avant le confinement, balade au jardin des plantes, à présent il est fermé comme tous nos parcs.
    Surprise d'y voir un coq et ses deux copines.

    Mes clichés de confinées

    Un assemblage de ce que j'ai vu à la télé de nos Hortillonnages. Voir l'article précédent.
    Ces paysages se situent en plein cœur d'Amiens. J'ai peu souvent l'occasion de les photographier, tout simplement parce que je n'ai pas de bateau tongue

    Mes clichés de confinées

    De ma fenêtre de cuisine, à la nuit tombée, je discute avec copine Vénus.

    Les infos sont plus optimistes en ce moment, mais ce n'est pas pour çà qu'il faut aller prendre l'air tous ensemble comme on a vu pour Paris. Sinon, une deuxième vague de contamination prolongera le confinement et ce sera alors catastrophique car les soignants commencent à tomber malade ou pire et nous ne pourrons plus être soignés ... alors, patience.
    Soyez bien prudents.
    A bientôt et bon courage à tous


    10 commentaires
  • Deux heures avant le confinement

    Mon parc se situe à une vingtaine de minutes à pied de mon domicile.
    Suivant mon instinct, mardi matin, 17 mars, je veux profiter de mon parc. Je longe d'un des nombreux cours d'eau avant de traverser la rue Saint-Leu.

    Deux heures avant le confinement

    Encore une fois je photographie une de nos précieuses ruines qu'on laisse pourtant tomber en ruine.
    L'Hôtel Dieu, hôpital Saint-Jean. Vous en apprendrez sur lui dans ce lien (clic)

    Deux heures avant le confinement

    On voit bien comme il est soutenu à l'intérieur, mais il continue à se dégrader rapidement.
    C'est pourtant un précieux patrimoine, et qui nous parle aujourd'hui.

    Deux heures avant le confinement

    L'arbre encore dénudé, je vois encore l'oiseau.

    Deux heures avant le confinement

    En passant dans les ruelles du vieux quartier St-Leu, je salue Monsieur Pigeon Biset.

    Deux heures avant le confinement

    Il fait beau, il y a un peu de promeneurs qui ont eu la même idée que moi, c'est à dire, découvrir le parc à quelques jours du printemps, sous, enfin ! un beau ciel bleu.

    Deux heures avant le confinement

    Mes yeux et celui de mon apn ont aperçu du rose là-bas, de l'autre côté.

    Deux heures avant le confinement

    Zoomons ...

    Deux heures avant le confinement

    avant de m'y rendre.

    Deux heures avant le confinement

    On les croirait collées une à une sur les branches ces jolies fleurs.

    Deux heures avant le confinement

    Celui-là a bien poussé depuis qu'il a été planté en 1993
    Histoire de notre parc Saint-Pierre ici (clic)

    Deux heures avant le confinement

    Les fleurs sont très petites. Il a été ainsi plantés quelques beaux arbres d'ornement.

    Deux heures avant le confinement

    J'aime cet arbre.
    Il est 11h 30, on se promène, le mètre entre chacun est loin d'être encore respecté.
    Dans quelques minutes, seuls les coureurs à pied auront la permission d'entrer dans le parc.
    Je ne le savais pas encore ...

    Deux heures avant le confinement

    Une petite dernière pour cet article ... j'ai pris d'autres clichés ce matin là.

    Deux heures avant le confinement

    Aujourd'hui j'ai pu photographier ces Muscaris.
    Elles sont là, tous les printemps, au pied de mon immeuble.
    Depuis ce mardi, midi pile, me voilà, comme vous tous, cloîtrée. Plus le droit de me rendre jusqu'au parc ni de photographier ma ville.
    Il faut sortir à proximité, dans son quartier avec sa feuille d'autorisation. Il faut obéir à des règles strictes. Chacun chez soi, un mètre de distance entre nous, plus de bisous, de câlins, etc... etc... 
    Triste chose qui nous arrive là, surtout pour nous, séniors et séniorettes.

    Heureusement, vous êtes là !
    A bientôt ! wink2


    35 commentaires
  • Doucement, le printemps arrive.

    A présent, vous êtes habitués et vous vous dites : "ah ! Annick se dirige vers son parc".
    Gagné ! je commence par longer ce cours d'eau entre la rue des Majots et la rue d'Engoulvent.

    Doucement, le printemps arrive.

    Au bout je passe devant "Les Marissons", un restaurant près du pont de la Dodane.
    Les boutons de leur beau Magnolia sont prêts à exploser sous le soleil !

    Doucement, le printemps arrive.

    Au bout du pont, rue Motte, qui longe un autre cours d'eau.
    Je profite que ces branches frisées sont encore dépourvues de feuilles pour prendre ce cliché.
    On voit encore ces jolies maisons.

    Doucement, le printemps arrive.

    Avant le soleil, il pleuvait averse. 
    Rue de la Dodane, prolongeant le pont du même nom.

    Doucement, le printemps arrive.

    Au bout de cette rue, me voici entre les boulevards du Cange et Baraban.
    Je découvre avec joie, bonheur etc... les branches dorées du sol pleureur qui annoncent le printemps.

    Doucement, le printemps arrive.

    Je plonge sous sa chevelure pour photographier ce bel arbre.

    Doucement, le printemps arrive.

    En face, à travers ce rideau vivant se devine le parc Saint-Pierre.

    Doucement, le printemps arrive.

    J'ai découvert l'éclosion de mini-fleurs de ce que je pense être des Cerisiers du Japon à moins que ce soient des prunus ou des pommiers décoratifs, sur cette partie du parc, il y a les trois espèces. 
    De là, la Tour Perret me fait coucou.

    Doucement, le printemps arrive.

    Du coup je zoome pour lui faire plaisir, elle adore être photographiée.

    Doucement, le printemps arrive.

    Elles sont encore petites ces fleurs, je lève mon objectif et je zoome.

    Doucement, le printemps arrive.

    Ciel bleu !!! une éternité que je ne l'avais pas vu aussi beau.

    Doucement, le printemps arrive.

    Zoom à fond et tête en l'air, faut pas trembler, je me concentre.

    Doucement, le printemps arrive.

    Ma première butineuse. Comme moi elle a dû regarder la météo à la télé et sait donc que ce beau temps ne va  durer que deux petites heures à peine, alors vite, on profite.

    Doucement, le printemps arrive.

    Et elle semble se régaler après ce long hiver si humide.

    Doucement, le printemps arrive.

    Colvert vient me saluer.
    Il s'est bien astiqué car le moment de flirter avec sa Colverte arrive.

    Doucement, le printemps arrive.

    Mais déjà des nuages viennent cacher le soleil. 

    Heureuse de cette sortie qui m'a donné le grand plaisir de vous montrer ce début du printemps.

    Doucement, le printemps arrive.

    A bientôt ! wink2

    Je vous mets ici le lien du blog de l'une de mes amies-blog qui parle de notre couleur
    "Bleu de Waide", notre bleu amiénois. Ainsi que d'une certaine savonnette au nom très rigolo.
    http://pointsdecerise.canalblog.com/archives/2020/03/04/37968637.html


    31 commentaires
  • Bon les gars, qu'est-ce-qu'on fait ? On commence sérieusement à tourner en rond là !

    Des ados en balade

    Ah ! voilà Annick, chouette, elle va à tous les coups vouloir nous installer sur son blog !

    Des ados en balade

    - Gagné !

    Des ados en balade

    - C'est bon comme çà Annick ?

    Des ados en balade

    - Rhoo, fais pas ton timide ...

    Des ados en balade

    - Ok !

    Des ados en balade

    - T'as vu çà un peu mon long cou ? il est bien droit là ?
    - Oui, mais attend un peu ... avance légèrement ...

    Des ados en balade

    - Comme çà ?
    -  Encore un tout p'tit peu ...

    Des ados en balade

    Voilà ! ne bouge surtout plus ! avec l'ombre d'un de tes frangins he

    Des ados en balade

    Flûte, je me suis trop approché de toi, j'ai pieds palmes !

    Des ados en balade

    - Bientôt tu auras des plumes d'un blanc immaculé et alors tu pourras t'accoupler.
    - Sans blague ?

    Des ados en balade

    Salut Annick, bien le bonjour à tous tes visiteurs !

    Des ados en balade

    Allez, je t'offre une dernière pose, t'as vu çà comme je suis beau ?

    Des ados en balade

    Hé les gars, on fait quoi maintenant ?

    Des ados en balade

    On va au bout de l'étang et hop ! on s'envole chez nous, dans les hortillonnages.

    Des ados en balade

    Et nous alors ? oui oui, j'arrive ! et voilà.

    Des ados en balade

    Mouettes et goélands sur le monstre ... qui a perdu sa tête ???

    Des ados en balade

    Le parc, fin décembre 2019 ! version paysage ...

    Des ados en balade

    ou version portrait ! lors d'une rare éclaircie, j'en avais vite profité.

    Merci beaucoup pour vos bons vœux, et oui, tous bons he !
    Merci d'être là, et à très vite.

     


    25 commentaires
  • Avant la pluie et la tempête

    Cette fois, ce sont vraiment les toutes dernières couleurs de notre parc St-Pierre.

    Avant la pluie et la tempête

    L'hiver cette fois s'installe durablement ... la nature sait très bien s'organiser.

    Avant la pluie et la tempête

    Et ces gelées lui sont indispensables. Je trouve le paysage et ces herbes magnifiques.

    Avant la pluie et la tempête

    La Palombe est d'accord avec moi.

    Avant la pluie et la tempête

    Petit Geai également.

    Avant la pluie et la tempête

    Et toujours ce tapis rouge magnifique offert par les Cyprès Chauves.

    Avant la pluie et la tempête

    L'étang et son monstre se figent.

    Avant la pluie et la tempête

    Comme de la dentelle ...

    Avant la pluie et la tempête

    Je profite un maximum de ces chaudes couleurs.

    Avant la pluie et la tempête

    Au fond, l'escalier géant-gazonné blanchit de froid.

    Avant la pluie et la tempête

    Pas de doute, ce matin-là, il faisait très froid.

    Avant la pluie et la tempête

    Mais j'oublie qu'il gèle et je clique.

    Avant la pluie et la tempête

    La dame aussi a froid, malgré son manteau de brume.

    Avant la pluie et la tempête

    Ces feuilles dorées m'étonnent toujours, refusant obstinément de se décrocher de leurs fines branches.

    Avant la pluie et la tempête

    Quand je reviendrai, notre parc sera encore différent.

    Merci d'être là et à très bientôt !


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique