• Balade en ville ...

    Amiens et ses boutiques, rue de Noyon. Voilà de quoi construire un avant/après :

    Balade en ville ...

    Seul l'immeuble du fond est construit après la guerre.

    Balade en ville ...

    Il faisait très beau ce jour de mars lorsque j'ai pris cette photo, et quand il fait beau dans "Les Hauts d'la haut d'la France" he le ciel est d'un magnifique bleu. Immeuble art déco.

    Balade en ville ...

    qui adore s'admirer ...

    Balade en ville ...

    Avant le géant Gomont, on aimait tous entrer dans nos cinémas à taille humaine.
     Ne cherchez pas à lire, c'est écrit "Cinéma" ! une belle façade art déco.
    N'hésitez pas à visiter toute cette rue dans cet article, la plus jolie de tout Amiens (clic)

    Balade en ville ...

    Pas loin d'elle, rue des Jacobins, cette grande maison "Matifat". J'adorais y entrer avec ma maman (quand j'étais toute petite) pour acheter (ou plus exactement "regarder") de beaux tissus d'ameublement. 

    Balade en ville ...

    A côté, une autre belle façade.

    Balade en ville ...

    Toujours dans cette rue parallèle à la grande voie commerçante, la Comédie de Picardie.

    Balade en ville ...

    Une belle petite salle pour les pièces de théâtre.

    Balade en ville ...

    Beaucoup de ces grandes portes à Amiens.

    Balade en ville ...

    La rue des Jacobins donne sur la rue des Otages.

    Balade en ville ...

    Qui mène rue de Noyon, on reconnaît la maison sur ma première photo.

    Balade en ville ...

    Un article où la tour Perret et la Grande Dame vous ont fait un p'tit coucou.

    Bonne journée à tous et grand merci pour vos visites et commentaires.
    Merci au 400 visiteurs journaliers qui entre discrètement. Certains m'écrivent dans "contact", merci à eux.
    J'ai décidé de rester sur Eklablog, qui m'offre la possibilité de mettre mes photos en grandes mais surtout en respectant leur netteté.

    Balade en ville ...

    Ma p'tite dernière ^^


    43 commentaires
  • Les fleurs de février

    Et pour trouver des fleurs, où je vais ? gagné, au jardin des plantes. Là vous pouvez voir le diamètre d'un des arbres qui le bordent.

    Les fleurs de février

    Voyons voyons, jetons un coup d’œil pour repérer les fleurettes ... hum.

    Les fleurs de février

    Je ne vois rien en couleur, et vous ? ok, je descends.

    Les fleurs de février

    Et je cherche, non pas des œufs de Pâques, faut encore attendre un mois, mais des fleurs.
    Et après avoir parcouru toutes les allées à en avoir le tournis ...

    Les fleurs de février

    Je trouve un buisson tout rose.

    Les fleurs de février

    De tout près elles sont plutôt curieuses.

    Les fleurs de février

    Beaucoup de ces pompons ...

    Les fleurs de février

    Blancs ou ...

    Les fleurs de février

    roses ...

    Les fleurs de février

    A côté des primevères qui ont fleuri le jardin tout l'hiver !

    Les fleurs de février

    Et j'ai aussi toujours une ou deux ...

    Les fleurs de février

    Jonquilles.

    Les fleurs de février

    Hier, elles étaient deux.

    Les fleurs de février

    Un p'tit arbustequipique aux fleurs qui font jolies sous le ciel bleu.

    Les fleurs de février

    Ma fille et son ami, de passage à Lille ont trouvé cette carte du jardin qui date comme vous le lisez de 1904. J'ai donc pris une photo à peu près identique pour un ...

    Les fleurs de février

    avant/après qui va rejoindre ma collection d'avant/après comme dans cet article (clic)

    Bonne journée smile


    42 commentaires
  • Je sors de chez moi et je clique

    Le soleil de janvier, très bas, éblouissant, me fait voir autrement cette grille. Mélange du moderne (chambres d'étudiants) et de l'ancien, préservé.

    Je sors de chez moi et je clique

    De mon appartement, l'église St-Leu se cache de ma vue. Au centre ville, je suis entourée de clochers !

    Je sors de chez moi et je clique

    Lumix s'amuse à emprisonner l'église St-Leu, la plus ancienne de la ville après la cathédrale.

    Je sors de chez moi et je clique

     Il joue aussi avec ce contraste de lumière.

    Je sors de chez moi et je clique

    A droite, une grande maison ...

    Je sors de chez moi et je clique

    Je n'ai rien trouvé d'historique sur cette maison ni de photos, alors si quelqu'un sait ?

    Je sors de chez moi et je clique

    Elle appartient à la ville, c'est le Centre de préventions des maladies transmissibles.
    Mon immeuble se trouve juste au bout, à gauche de la photo.

    Je sors de chez moi et je clique

    Voilà Lumix qui recommence à s'amuser, cette fois avec nos petites briques typiques amiénoises.

    Je sors de chez moi et je clique

    Au bout de cette rue Fernel,  j'arrive rue Saint-Leu. En face de moi, de très anciennes maisons.

    Je sors de chez moi et je clique

    et l'église Saint-Leu toute entière.

    Je sors de chez moi et je clique

    Sortie de chez moi je prends cette fois la direction opposée. Je m'arrête devant ce qu'il reste du couvent des Sœurs Grises. Très fragile, ce qu'il reste de ce cloître demande sans cesse d'être restauré, nettoyé.

    Je sors de chez moi et je clique

    En cliquant sur l'image vous découvrirez le site très intéressant où j'ai trouvé ce dessin du couvent.

    Je sors de chez moi et je clique

    Le Beffroi en profite pour paraître sur mes photos.

    Je sors de chez moi et je clique

    Ce patrimoine est classé bien évidemment.

    Je sors de chez moi et je clique

    Et là-haut du Beffroi, la Renommée joue toujours aussi fort de sa trompette he

    Je sors de chez moi et je clique

    En face du cloître, rue de Condé, les vestiges de l'Hôtel Morgan, construit en 1493.
    L'un des descendants de cette famille, Baptiste Morgan a introduit la fabrication du velours à Amiens en 1765.
    Je vous envoie cette fois sur "Amiens Wiki" pour d'autres photos.
    Vous pouvez agrandir cette photo-mosaïque.

    Bonne journée et merci d'être là wink2


    37 commentaires
  • Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Le titre annonce un long article ! rassurez-vous, au XIXème siècle je n'étais pas née et les apn n'existaient pas, je n'ai donc que cette belle image à vous montrer de la fameuse rue St-Leu.
    A droite, l'Hôtel Dieu. Au niveau de la charrette, la chapelle, que voilà en l'an 2015 :

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    C'est tout ce qu'il reste hélas de ce qui fut le tout premier hôpital d'Amiens.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Le rieu à sa gauche à été comblé et heureusement car de l'eau coulerait dans le sous-sol de ma résidence ! un jour je vous parlerai de ma rue, promis.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Je me suis hâtée, avant qu'elles ne s'écroulent totalement, de photographier les ruines si anciennes de cette chapelle de l'Hôtel Dieu.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Je me dois en tant qu'amiénoise de l'immortaliser sur mon blog.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    On voit ici que l'on a vainement essayé de consolider mais voilà, il faut de la place pour les universités, nombreuses dans ma ville, je pense donc que l'on attend sagement que tout s'écroule pour accueillir de plus en plus d'étudiants.
    Cela coûtera moins cher que d'en faire de jolies ruines au milieu d'un square.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Ci-dessous, un panorama qui j'espère se cliquera bien en grand (pas évident avec Ekla)

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Pour prendre ce cliché je suis entrée à l'intérieur d'une des universités qui entourent ces ruines.
    Un culot monstre cette Anniclick ! sarcastic

    Voici le plan ...

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    On devine ce qu'il reste de la chapelle en bas à gauche.

    Je vous parle aussi toujours de l'église St-Leu ...

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Encore debout malgré les siècles qui passent ... Autour d'elle on peut reconnaître quelques maisons dessinées par les "frères Duthoit" (première image).

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Trop délicate pour être nettoyée sans arrêt et cette rue est hélàs très passagère. Avant, c'était la rue principale de la ville, mais çà, c'était avant, au Moyen Age !
    Je me demande pourquoi les bus, camions, voitures l'empruntent encore aujourd'hui pour monter au Nord, sans se soucier de la fragilité de notre patrimoine. Tout près il y a une très large avenue parallèle, merci Madame le Maire d'Amiens de m'expliquer ... ? La rue St-Leu mériterait d'être piétonne. 

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    La façade est vraiment très particulière.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    On y célèbre encore la messe le dimanche soir.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    J'y suis entrée un de ces dimanches soirs ... avant la messe et vous verrez l'intérieur ICI, j'avais fait alors un article plus complet qu'ici. 

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Pour tout savoir sur cette sculpture, c'est ici "Richesses en Somme"

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Œuvre d'Etienne Martin "Demeure IV" mais je vous laisse cliquer sur le lien.

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    Etrange n'est-ce-pas ?

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    En bas du clocher on peut lire :

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    "PETITE RUE St. LEU"

    Du XIXème siècle à aujourd'hui !

    A gauche de cette photo, un patrimoine, cette fois en cours de restauration, le Moulin Passe-Avant, grâce aux dons des amiénois, Amiens Métropole et l'Etat (8000 000 € !) ... pour l'instant tout est recouvert de bâches ... J'ai hâte de le voir terminé évidemment et je me ferai un plaisir de vous en parler ici.

    (Petite rajoute après publication de cet article)
    C'est tout à fait par hasard, qu'aujourd'hui, sur son article, Marc de Metz ... mais allez-y, je vous laisse la surprise ! wink2

    Merci d'être là et très belle journée. 


    28 commentaires
  • Amiens, en ville, le dimanche ...

    Ah ! le dimanche à Amiens ! depuis toujours au centre ville, pas un chat ! ou presque, juste deux-trois amiénois qui cherchent à se distraire et qui se promènent devant des vitrines aux rideaux baissés. Les bistrots sont tous fermés, je n'ai jamais compris pourquoi !
    Je décide néanmoins de profiter de ce ciel bleu pour des photos et des montages avant-après comme celui-ci :

    Amiens, en ville, le dimanche ...

     Juste après la guerre, hop on reconstruit Amiens :

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    (clic sur la photo, je vous conseille vivement ce livre).

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Vous pouvez constater que l'horloge était en piteux état ! Nous allons voir son nouvel emplacement, suivez-moi, nous empruntons la rue au fond ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    ... que voilà. Nous avons partout en ville des lampadaires qui penchent, mais en plus ils sont tous de différente hauteur, galère lors de la mise en place, ultra difficile pour les ouvriers ! Je vois que les ombres suivent l'alignement du caniveau ! Voulu aussi par l'architecte ???

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Ouiiiiiii ? pour aller à la cathédrale ? c'est au bout de la rue Dusevel à droite.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Devant moi la rue des Vergeaux (de Verger ou Vierge, merci Amiens Wiki).

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    A ma gauche, la rue Delambre, l'Hôtel de Ville, suivis de la Rue Gresset, au bout la Maison de la Culture, le Coliseum, les Isaï, le parc de la Hotoie etc etc ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    (clic sur photo) pour cet avant-après. Tout est neuf quasiment à part l'Hôtel de Ville.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    J'ai traversé la place. En semaine c'est l'endroit le plus animé de la ville. Le dimanche la voie est libre pour l'Anniclick et ses sacrés avant-après. Je suis sous l'auvent d'une brasserie.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Bon, les lampadaires, au début ils nous faisaient tous tanguer dangereusement puis on s'est habitué. Par contre, ce truc blanc de travers, çà vieillit très mal. J'y verrai bien une belle oeuvre d'art taguée moi ! hop les artistes, au boulot.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Ci-dessus, les enseignes ont bien changées depuis les années 60/70.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Discrètement je me suis glissée derrière ce jongleur ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Là, je me tais ... je regarde ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Puis je reviens de là où je suis arrivée, derrière moi la rue de la République

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    La rue avec l'église St-Rémi, le Musée, la Préfecture, la maison Bouctot-Vagniez etc...
    Mais revenons de nouveau à la place Gambetta ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Pendant la reconstruction ... et 66 ans plus tard :

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Toujours aussi jeune ... comme une certaine "A" sarcastic.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Coucou la tour Perret ! à ma droite donc, la rue des Trois Cailloux.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Avec ...

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Les Galeries Lafayette.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    Et ce tout nouveau bâtiment que j'aime particulièrement car il s'assemble parfaitement avec les constructions de la Belle Epoque.

    Amiens, en ville, le dimanche ...

    A bientôt pour la suite et de nouveau, grand merci d'être là smile


    51 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique