• Dame Nature aime le soleil

    Et quand il fait beau, mes petites graines m'en font voir de toutes les couleurs !
    Comme vous le remarquez, les fleurs du paquet ne correspondent absolument pas à la réalité.
    Mais pas grave, j'ai eu ainsi plein de surprises.

    Dame Nature aime le soleil

    Les toutes dernières, aux très jolies couleurs.

    Dame Nature aime le soleil

    Ce sont surtout des bourdons qui plongent dans ces petites fleurs.

    Dame Nature aime le soleil

    Celles-ci ne sont pas banales !

    Dame Nature aime le soleil

    Je ne vois presque plus mes clochers voisins ! sarcastic (elle exagère toujours)

    Dame Nature aime le soleil

    J'ai même des Roses Trémières, petites pour l'instant mais ma voisine du dessus pourra bientôt en profiter tongue.

    Dame Nature aime le soleil

    Ce dimanche, dans le jardin de la famille fiston, repas à l'ombre des arbres et des parasols.
    Pas trop chaud, juste bien et d'après ce sucrier vous comprenez qu'on en est au café.

    Dame Nature aime le soleil

    Herbes aromatiques très bien installées.

    Dame Nature aime le soleil

    Dans le mini potager poussent trois courgettes et deux potirons. En mauve, les jolies fleurs de ciboulette.
    Non, je n'ai pas mangé l'unique framboise ! la voilà immortalisée avant d'être avalée par l'un des quatre membres de la famille fiston.

    Dame Nature aime le soleil

    Certaines maisons dites "amiénoises" ont un petit jardin, souvent tout en longueur. Il y a peu, histoire de rigoler, mon fils a planté un pied de vigne. En fait, çà pousse très bien ! je pense que cette année il lancera la première cuvée d'un succulent "Château-Fraco" ! tonguesmile

    Dame Nature aime le soleil

    Après plusieurs mois de larmes suite au départ du fameux Diabolo le baroudeur, Pixies est venue consoler toute la famille Fraco en les faisant rigoler tout l'temps ! là elle joue à cache-cache, c'est pour cela que vous ne la voyez pas du tout du tout he.
    Elle grandit tranquillement, très heureuse dans sa grande maison avec jardin.
    Pour l'instant elle a trop la trouille pour jouer la baroudeuse chez les voisins.

    Dame Nature aime le soleil

    J'exerce mes yeux et mes doigts avec de mini-broderies.

    Dame Nature aime le soleil

    Et presque tous les soirs, devant mon p'tit appart, le soleil m'offre un beau spectacle.

    Pas de pause pour moi, pas de départ à Jenesaizoù. Je publie quand j'ai l'occasion de "voir", de "cliquer" et  de "partager" avec vous ma petite vie d'amiénoise.

    A bientôt ! wink2


    21 commentaires
  • Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie
    Ce 14 juillet, deuxième ré-ouverture de notre Musée de Picardie, la première ayant été suivie du fameux confinement ! voici l'affiche qui invite tout l'monde à aller découvrir ce lieu magnifique et gigantesque.
    Quelle ne fût ma surprise en lisant ce texte de 1866 :

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    L'histoire qui, hélas, s'est répétée ... C'est quand même incroyable !

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    En haut, Napoléon III et son Eugénie.
    En bas, l'illustrateur Fraco avec sa Géraldine, ma belle fille.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Il a beaucoup dessiné ces derniers temps, entr'autres pour cette salle d'exposition éphémère (jusqu'en novembre), dans le cadre de cette ouverture exceptionnelle. Tout est fait dans cette immense salle pour expliquer et attirer petits et grands dans un musée.
    Ici, tout est expliqué sur l'historique de ce qui fut le tout premier musée.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    François a dessiné une grande partie du personnel permanent du musée, plus de 80 personnes y travaillent. On y voit en haut à gauche, en blouse bleue, les femmes de services qui ont troqué les gants "mappa" contre des gants de coton blanc pour aider au rangement puis remise en place des œuvres d'art.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    A droite, debout, Laure Dalon, Directrice du Musée.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    A gauche, le premier Conservateur du Musée, Noël Mahéo, avec sa coupe car il vient de fêter son départ pour vivre une retraite bien méritée.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Ces photos s'agrandissent si vous le souhaitez. Je vous présente une partie des "Tuttis" dessinés par Fraco.  Angelots facétieux, qui font rien qu'à faire des bêtises pour le bonheur des petits, mais aussi des grands.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    J'ai dû louper quelque chose quelque part dans son éducation, hum, pas du tout sérieux he
    Mais notre musée se veut un lieu d'accueil agréable, ludique, où l'on apprend plein de choses en s'amusant.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Oui, c'est lourd ...

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    La fameuse et superbe rotonde, repeinte en 1992 par Sol Le Witt.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Que voici, reconnaissable avec son pull ! des structures en bois reproduisent cette rotonde, les enfants peuvent venir y jouer, colorier, décalquer etc...

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Bravo à la conceptrice pour les idées et la fabrication de toutes ces structures, l'organisation de cette immense salle d'exposition, Alexandra Maringer, talentueuse Scénographe.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Scène historique amiénoise, reproduite par mon fils.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Les amiénois ne sont pas oubliés ... même ch'Lafleur !

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    L'intérieur a été refait, toute la partie gauche est nouvelle.

    Deuxième ré-ouverture du Musée de Picardie

    Je vais enfin pouvoir en profiter de nouveau, il y a tellement à voir dans notre Musée.
    Je vous quitte pour aujourd'hui avec ce lien :
    https://www.amiens.fr/Vivre-a-Amiens/Culture-Patrimoine/Etablissements-culturels/Musee-de-Picardie/A-LA-UNE/On-parle-du-Musee-de-Picardie

    A bientôt ! wink2


    25 commentaires
  • En ce moment je fais du classement ... et je retrouve cet article que je remets en avant.

    Tiens ! Un tout p'tit carton qui tient dans une main !

    Ma passion ...

    Mon diplôme, le plus important pour moi ... et ma vie.

    En principe il faut trois ans d'études en "couture Flou" c'est à dire sur mesures, vêtements dames.
    Mais une seule année, en même temps qu'une seconde terminale, m'ont suffit pour décrocher ce petit carton ! j'ai toujours été douée avec les aiguilles, j'ai dû naître un dé au doigt ! 
    A l'école, l'apprentissage de la couture faisait partie des matières comme l'histoire ou les maths.

     
     Ce n'est que dans les années 90 que j'ai pu utiliser ce diplôme pour gagner vraiment ma vie, embauchée en tant que vendeuse-retoucheuse dans le magasin Pronuptia à Amiens, robes de mariée et toilettes de cérémonies.
    Il fallait être douée et rapide, pas le droit à l'erreur.
    Voici un exemple :
    La futur mariée doit commander sa robe longtemps à l'avance, elle fait taille 40, la robe arrive à une date proche du mariage. A l'essayage je découvre que la future mariée est ... enceinte ! pas le temps de commander une robe plus grande, c'est cette robe là et pas une autre. Je dois donc la passer de la taille 40 à la taille 46 ! avec mes aiguilles magiques je dois faire des miracles.
    J'étais quasiment seule à vendre et retoucher, je n'ai pas chômé pendant ces huit années mais j'étais dans mon élément, cela me plaisait. J'y ai vécu des moments inoubliables.

    Comme celui-ci par exemple :

    "Un soir, juste avant la fermeture du magasin entrent une maman, un papa, le futur marié et enfin la future mariée ... en fauteuil roulant, entièrement paralysée suite à un accident de la route. Cette jeune fille était d'une beauté à couper le souffle. Sa vie se termine, ses heures sont comptées et les amoureux veulent se marier ... avant.
    Mon jeune patron ne sachant que dire que faire, me les confie et me laisse seule avec cette famille éprouvée ...  et toute l'émotion qui l'accompagne.

    La belle demoiselle choisit la plus jolie robe. Il faut l'allonger délicatement sur ma grande et large table de couture, dans l'atelier qui est à l'abri des regards. On s'y met à quatre, puis il faut attendre un long moment que son corps ne tremble plus ... Avec la maman, je lui enfile la robe.
    Nous l'installons de nouveau dans son fauteuil roulant pour la conduire dans la boutique, devant la grande glace.
    Elle est si belle, la robe lui va si bien que mon patron, les quelques clients encore là, les parents, moi, tout le monde, nous fondons en larmes d'émotion, mais pas de tristesse car la mariée est radieuse et souriante, heureuse.
    Je regarde le plus rapidement possible ce qu'il faut faire comme retouches, elles sont nombreuses et impossible de lui mettre d'épingles et il n'y aura pas de deuxième essayage, trop pénible et douloureux pour elle.

    J'ai retouché cette robe avec grande minutie ... en pensant sans cesse à cette jolie jeune fille qui la porterait et l'importance pour elle et sa famille de ce mariage avec cette jolie robe en taffetas de soie. Mariage en urgence car ses jours étaient comptés..."

    Des histoires comme celles-là, il y en a eu beaucoup durant ces années dans le blanc, le tulle, les fleurs de soie. De grands moments de joie, d'autres plus difficiles, je devenais alors consolatrice, psychologue, discrètement cachée avec la mariée dans la grande cabine d'essayage. J'ai appris que pour certaines jeunes filles étrangères, le mariage est encore organisé par les familles.

    Oui, couturière est un métier, une passion, mais pas reconnu, payé au minimum même chez les grands couturiers.

    Cette matière a été supprimée à l'école depuis déjà longtemps.
    Et puis un soir, en écoutant les infos ...

    21.04.12--11-.jpg
     Je vois, j'entends, que dans cette usine Armor Lux de Quimper, ils sont en panne de couturières ! Pas de remplaçantes pour celles en âge de la retraite.
    Logique, on n'apprend plus à coudre à l'école, je me demande s'il y a encore une école de couture quelque part ? à présent tous nos vêtements sont confectionnés en Chine ou ailleurs.

    Vous qui aimez coudre, vous qui avez des doigts d'or, ne perdez pas espoir, la couture revient à la mode. Mais à Amiens, il n'y a plus qu'un seul magasin de tissus de vêtements, sans grand choix en plus. Il faut aller sur Paris. 

     

    21.04.12--1-.jpeg
    Le dé au doigt, je continue d'user mes aiguilles avec des broderies et autres.

    Ma passion ...

    Ma "Symphonie des chats"

     Caroline, ma cadette a fait aussi des études de couture, confection puis sur mesures. Etudes plus approfondies et plus longues que les miennes, à Laon dans l'Aisne, la seule école dans tout le nord de la France. Etudes complétées par des stages chez Christian Lacroix. Mais elle ne peut pas vivre de sa passion, son travail se passe devant un ordinateur, comme beaucoup. 

    Ma passion ...

    Aujourd'hui, 13 juillet 2020, je remets cet article en avant, il est important pour moi. Il raconte ma passion et celle de ma fille. C'était aussi le métier de ma mère, de ma grand-mère ... de mères en filles.

    Ma passion ...


    35 commentaires
  • Le Carré Perret

    Un jour de décembre, de la grande roue, j'ai pris cette photo qui m'est très utile aujourd'hui pour vous parler de cet espace que j'ai délimité en rouge.

    Le Carré Perret

    L'espace vu d'en haut. Merci à l'oiseau qui a pris ce cliché.

    Le Carré PERRET

    Et puis un beau jour de 2017, on décida enfin de bâtir des trucs dans ce grand espace.
    (vous saurez tout dans ce lien)

    Le Carré PERRET

    Comme toujours, je me suis mise à prendre quelques photos.
    De cette maison classée, il fut décidé de ne conserver que la façade qui resta longtemps ainsi en équilibre !!! Tout le reste était probablement en très mauvais état.

    Le Carré PERRET

    Et oui, vous apercevez notre vertigineuse Tour Perret.

    Le Carré PERRET

    Photo rigolote.
    Et voici, Mesdames zé Messieurs, le chantier terminé ... Le Carré PERRET Mais non pas à droite la coccinelle, mais là, en dessous :

    Le Carré PERRET

    Voici un p'tit avant-après :

    Le Carré PERRET

     Vous avez remarqué que le "chien-assis" tout là-haut n'est plus du tout le même ?
    En fait, il s'est cassé la figure pendant le chantier et on l'a remplacé comme on a pu !?

    Le Carré PERRET

    La photo est prise depuis la rue Lamartine. A présent c'est devenu le "Passage Perret" bien pratique.
    C'est la toute première fois que je vais vous emmener tout près du dos de la Tour Perret ! 
    Les nuages étaient très bas, on le remarque sur la troisième photo, l'un d'eux fait de l'ombre là-haut.
    Allez, suivez-moi :

    Le Carré PERRET


    Et une première, çà se fête ... POF !
    Le Carré PERRET

    Le Carré PERRET

    Voici le nouvel hôtel Ibis ! bien colorié, on ne peut pas le louper !

    Le Carré PERRET

    Il semble posé en équilibre sur une véranda ! sont forts les architectes.

    Le Carré PERRET

    Une résidence séniors (clic).
    Pas pour moi, parce que le seul arbre qu'il y a dans les environs c'est celui qui est peint sur le mur.
    C'est surtout pour les séniors qui ont une bonne retraite.

    Le Carré PERRET

    104 mètres ! Les architectes n'ont pas le droit de bâtir plus haut que la cathédrale.

    Le Carré PERRET

    Après on s'étonne que j'attrape des torticolis tongue

    Le Carré PERRET

    Nous sommes "sous" la Tour Perret, Bd Alsace Lorraine, face à la Gare du Nord.

    A bientôt ! wink2


    16 commentaires
  • Balade du jour, ensoleillée ...

    Derrière chez moi, la rue de la Veillère, de là je peux prendre ce chemin à droite pour rejoindre...

    Balade du jour, ensoleillée ...

    La rue Saint-Leu, son église et derrière, quasiment invisible he, la Grande Dame.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    J'ai traversé la rue St-Leu pour rejoindre le quartier du même nom.
    Je ne vais pas emprunter cette rue dite d'Engoulvent, je traverse ce petit pont pour continuer tout droit.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    pour longer ce rieu jusque la place Aristide Briand que l'on voit à gauche.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Avec ses pavés et la statue de notre marionnette ch'Lafleur ...

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Un p'tit coucou de la Tour Perret !

    Balade du jour, ensoleillée ...

    J'aime traverser cette place, à l'ombre des arbres.
    Enfin, il fait beau et chaud ! en Picardie çà ne va pas durer hélas.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Tiens ! que vois-je au bout de l'étang ?

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Notre monstre-crocodile sans tête, relégué dans ce p'tit coin !?

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Je préfère photographier ce cygne.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Il en profite pour prendre la pose !

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Petit tour dans le parc. Il y a beaucoup de monde, je ne vais donc pas y rester longtemps.
    J'évite encore la foule et tous ces "sans masques", je reviendrai le matin.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Tout à l'heure je me trouvais tout au bout de ce rieu. Je suis sur le pont de la Dodane.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Ce pont passe sur ce deuxième rieu. On devine le clocher de l'église St-Leu. 
    Ma balade habituelle dans la "Petite Venise du Nord" est bientôt terminée.

    Balade du jour, ensoleillée ...

    Avant de rentrer chez moi, je vous cueille cette rose.

    A bientôt ! wink2


    23 commentaires